APPEL À LA SOLIDARITÉ DES PEUPLES LIBRES D’EUROPE ET DU MONDE

APPEL À LA SOLIDARITÉ DES PEUPLES LIBRES D’EUROPE ET DU MONDE

Aux amis de l’Europe et du monde entier:

Plus de trois siècles se sont écoulés depuis que le roi polonais Jan III Sobieski a sauvé les peuples d’Europe de l’esclavage des ottomans lors de la bataille de Vienne. Plus d’un siècle s’est écoulé depuis que l’armée polonaise, lors de la bataille de Varsovie, a stoppé l’avancée vers l’Ouest de l’Empire du Mal de Lénine et de Staline. À peine quarante-et-un ans depuis que le syndicat de 10 millions de Polonais Solidarnosc, inspiré par les enseignements du pape Jean-Paul II, a conduit à la chute du communisme, et au rétablissement de la liberté en Europe centrale et orientale.

 Aujourd’hui, à l’approche de la fin de l’ère Pax Americana en Europe et dans le monde, ce sont de nouveau les garde-frontières polonais qui défendent la paix, la liberté, la sécurité et la prospérité européennes contre les attaques de l’Est. Nombreux sont ses instruments d’agression et de pression sur l’Union Européenne : chantage au gaz utilisé pour extorquer la population ou provoquer un mécontentement social en augmentant les prix, fake news médiatiques et autres armes numériques produites massivement pour renforcer l’influence de leurs agents secrets en Europe, et ainsi semer la confusion politique et renforcer les divisions sociales. Parmi leurs autres méthodes, on peut également citer les meurtres d’opposants politiques, l’intimidation des ennemis et la corruption de personnalités publiques influentes.

À ce stade, le régime d’Alexandre Loukachenko, soutenu par l’impérialisme russe de Vladimir Poutine, a franchi une étape très dangereuse en s’engageant dans un nouveau type de guerre, appelée guerre hybride : il a attaqué directement les frontières orientales de l’Union Européenne, en utilisant comme arme des migrants économiques illégaux, provenant principalement du Moyen-Orient et d’Afrique. Cela rappelle la manière dont les hordes mongoles se servaient de prisonniers chrétiens comme boucliers humains lors de leurs invasions en Europe.

En organisant et mettant en scène une crise humanitaire aux portes de l’Europe, Loukachenko et Poutine visent à contraindre l’UE :

·         à lever les sanctions imposées suites aux élections truquées et à l’oppression des opposants politiques ;

·         à reconnaitre diplomatiquement la présidence frauduleuse de Loukachenko ;

·         à leur verser de l’argent en échange de l’abstention de nouvelles provocations, attaques et crimes ;

·         à affaiblir la puissance de défense des États de l’UE;

·         à assurer l’impunité des fonctionnaires russes et biélorusses de leurs crimes (actes d’agression envers la Pologne et les pays baltes, trafic d’êtres humains, mort, blessures et préjudices infligés aux garde-frontières, aux opposants politiques et aux migrants, utilisés comme armes de guerre)

·         à renoncer aux demandes d’indemnisation des frais de défense de la Pologne et les États baltes, légitimement dues en vertu du droit international.

Dans une situation où la Pologne, soutenue par les pays baltes, semble gagner la guerre aux frontières orientales de l’UE, le leader allemand et la Commission européenne poignardent dans le dos les défenseurs de l’Europe. En ignorant les pays baltes et la Pologne, principaux états concernés, la Commission européenne annonce soudain qu’elle cède aux pressions de Loukachenko en lui versant de l’argent. De plus, la chancelière allemande sortante Angela Merkel entame de façon inattendue et arbitraire un dialogue avec Loukachenko et Poutine, faisant abstraction de l’Histoire tragique – pas si lointaine – des peuples d’Europe centrale et orientale sous domination soviétique, et oubliant les conséquences dramatiques de sa politique « Herzlich Willkommen », qui s’est soldée par de nombreux attentats en Europe et la mort tragique de plus de 20 000 migrants noyés en Méditerranée.

 Au vu de ce qui précède, nous appelons tous les peuples libres d’Europe et du monde :

  • à soutenir les Polonais, les Lituaniens, les Lettons et les Estoniens dans leur guerre défensive aux frontières de l’Union européenne contre les forces de Loukachenko et Poutine,
  • à lutter contre la prolifération des guerres hybrides dans le monde entier,
  • à faire preuve de solidarité envers les migrants du Moyen-Orient et d’Afrique, utilisés comme armes vivantes par le terrorisme d’état de Loukachenko et Poutine.

Pour ce faire, nous exhortons ces peuples libres :

  • à condamner de manière claire et universelle le terrorisme d’état mené par Loukachenko et Poutine
  • à demander de maintenir, d’étendre et de mener à bien les sanctions contre les régimes biélorusse et russe, ainsi que les créateurs du Nord Stream 2, ·     
  • exiger la libération immédiate de tous les prisonniers politiques en Biélorussie et en Russie, entre autres Angelika Borys, Andrzej Poczobut et Alexei Navalny,
  • exiger la cessation immédiate de la violation du droit international, écrit et coutumier, et de traduire devant la justice internationale tous les auteurs de ces faits
  • à la solidarité dans la lutte commune contre la violence et toute sorte de terrorisme

 Un pour tous et tous pour un!

 Association mondiale “Republica Polonia “

Website | + posts

Comments

No comments yet. Why don’t you start the discussion?

Leave a Reply

Your email address will not be published.